D’abord cap au sud pour retrouver le soleil.
Un passage par la Corse pour dire au revoir à un tonton, ce sera ma première traversée en bateau, entre Marseille et Ajaccio, mais il y en aura bien d’autres pendant le périple. Puis on doit aller en Italie pour rencontrer le fabricant du diato de papa, de là on va directement en Grèce, on doit rester plusieurs mois le temps de visiter les îles et attendre que le printemps arrive.

Alors seulement on doit repartir vers le nord jusqu’au cap nord,
il paraît que c’est le point le plus au nord de l’Europe. En passant on aura traversé les pays que mes parents appellent « anciens pays de l’est », mais moi ce qui m’intéresse c’est le pays du père noël !
Puis arrivés tout en haut, il faudra bien redescendre et là on passera par la Norvège :
je connais bien ce pays car on a un ami qu’on voit souvent en ce moment car c’est un partenaire, il y a vécu et qui y retourne en vacances d’ailleurs on devrait le croiser là-bas, et pis il s’appelle comme mon papa !

Ensuite on doit encore aller sur une île voir un autre copain de papa :
les îles Féroé. Je l’ai déjà vu cet été, il vient en vacances à Brosses.
Si on a encore assez d’euros on ira en Islande, sur les photos que j’ai vues, la terre elle crache du feu comme dans la cheminée à la maison.

Après, on visitera l’Ecosse et l’Irlande. Ornitho m’a raconté qu’il y avait une excellente boisson gazeuse alcoolisée et des joueurs de uillean pipe dans des espèces de cafés enfumés que l’on appelle pubs.

Et voilà la boucle est bouclée, enfin presque si il nous reste du temps on ira faire un tour en Espagne.